Réglementation en constante évolution

Comme vous le savez sûrement, la réglementation s’axe sur le respect de l’environnement et se basant sur la réduction de la consommation d’énergie et le rejet de gaz à effet de serre. Les directives Européennes obligent aux particuliers et entreprises une inspection de leur climatisation réversible si leur puissance est supérieure à 12 kw. La vérification s’applique sur l’efficacité du matériel et des améliorations peuvent être apportées ou conseillées par le professionnel venu réaliser le diagnostic. En France, il est demandé de vérifier votre produit dans les deux ans si sa puissance est comprise en 12kw et 100kw ou un an si elle est supérieure à 100kw. Pour les inspections futures, elles doivent se passer dans un délai de cinq ans. L’état prévoit également de limiter l’action d’un climatiseur quand la température est trop importante et demande aux professionnels qui viennent effectuer la vérification et l’entretien d’être certifiés pour ce type de produits.

Vers une future taxation des climatiseurs ?

Le comité pour la fiscalité verte cherche ainsi à instaurer une taxe pour les climatisations… en entreprises. En effet, les particuliers et leurs maisons ne seront pas concernés. Parc contre, cette taxe serait instaurée pour les appareils présents dans les supermarchés, bureaux. Le but serait ainsi de limiter la pollution produite par les fluides frigorigènes et qui est rejetée, notamment dans les grandes industries. Pour le moment, ce n’est pas encore en place, et comme nous vous signalions, cela ne concerne pas des petites zones comme les habitations. A l’heure actuelle, les normes et réglementations qui peuvent vous concerner sont en rapport avec la qualité et l’état de votre matériel, l’entretien de l’appareil et sa consommation énergétique pour limiter la diffusion de gaz carbonique. Nous vous rappelons d’ailleurs, pour favoriser le respect de l’environnement, que des professionnels se tiennent à votre disposition pour vous conseiller sur ce type de climatiseur.